Gamorlive, The Blog

MONITORING

10 Years of Mobile Gaming Evolution

[MONITORING] 10 années d’évolution du Mobile Gaming

juil.. 18th | Posted by 10 comments

« Je me rappelle de mon premier téléphone portable, c’était en 2001 et je venais tout juste de fêter mes 14 ans.

Cela peut paraitre un peu ridicule aujourd’hui, mais à l’époque s’ouvrait à moi une toute nouvelle façon de communiquer avec mes amis. Le SMS faisait irruption dans ma vie, ce petit texte ou « texto » dont le message devait être construit de sorte à ce qu’il rentre dans 160 caractères. A l’époque, c’était un vrai exercice de style de déclarer sa flamme à une fille. Avec un forfait bloqué de 30 sms/ mois, il fallait s’y reprendre plusieurs fois et chaque abréviation de mot comptait.

A cette époque, dans nos petites têtes de collégiens, une seule chose faisait la différence entre un bon et un mauvais téléphone. Ce n’était pas tellement le forfait, la forme ou la couleur du mobile, mais plutôt les jeux qui étaient installés dessus.

    

Manque de chance, je possédais un Alcatel (téléphone de gauche) et je n’ai aucun souvenir d’avoir utilisé mon mobile pour jouer lors d’un court de Français ennuyeux ou même dans les toilettes. En revanche, les copains qui possédaient le fameux Nokia 3210 (téléphone de droite) étaient les stars de la récréation. Le téléphone naviguait de mains en mains pour avoir la chance de jouer à « Snake » et tenter de battre le record du préau. Celui qui dépassait les « x milliers de points » devenait la référence et jouissait immédiatement d’un grand respect. »

Bref…Tout ça pour évoquer qu’à cette époque, Nokia avait tapé juste en comprenant parfaitement le besoin ludique de la nouvelle jeunesse. La marque avait su conquérir la cible des jeunes et devenir le leader sur le marché du Mobile, notamment grâce à ce téléphone génial et les 3 jeux installés dessus (Snake, Memory et Rotation).

Aujourd’hui, le marché a complètement évolué en suivant les bouleversements de la technologie. Nokia, l’ancien numéro 1 mondial de la téléphonie mobile a reconnu récemment  être dépassé par les évolutions du marché.  Des évolutions que nous résume cette vidéo, venue tout droit du géant du jeu mobile Gameloft, qui synthétise les 10 dernières années d’évolution des technologies mobiles corrélées au concept de mobile gaming.

Cette vidéo a aussi l’avantage de montrer une des grosses erreurs souvent commise par les gros éditeurs de jeux comme Gameloft :

celle de vouloir transposer presque à l’identique sur une technologie mobile, un jeu (souvent une grosse licence) conçu initialement pour un périphérique fixe (consoles, PC).

Les dernières versions de Prince of Persia sur Iphone ou Ipad en sont les parfaits exemples puisque l’on se retrouve finalement sur téléphone avec une version miniature du jeu console. Un simple portage devenu possible et à moindre coûts grâce aux hautes technologies et à la puissance de calcul désormais embarqué par nos mobiles.

Mais où est la créativité ? Une expérience de jeu console avec son Game Play, sa jouabilité… peut-elle être retranscrite à l’identique sur mobile ? Est-ce vraiment cela que l’on attend du mobile gaming, avoir une expérience simplifiée du jeu sur console ?

Personnellement, je ne pense pas. Le jeu sur mobile doit être imaginé en prenant compte de toutes les contraintes qu’implique une utilisation mobile. C’est-à-dire une utilisation « on the road » et du bout des doigts. Au Gamorlab’, nous travaillons dur pour justement redorer le blason du jeu sur mobile en réinventant des façons de jouer en multijoueurs, cross-platform, en temps réel  et dans la ville (le fameux Battle mode urbain :) )

Avec presque 2 milliards de Smartphones dans le monde, pour réussir dans le jeu vidéo, il faudra désormais avoir une approche de conception « Mobile First », c’est-à-dire imaginer le Game Design, le Game Play pour le mobile en premier. Cela signifie aussi que nous verrons de plus en plus de succès story comme Angry Birds qui verront le jour à partir d’un succès sur Smartphone et qui se porterons sur toutes les autre plateformes du moment (Facebook, consoles de jeux…).

J’aimerais également mettre un coup de projecteur sur quelques-uns des tout derniers succès de l’Apple et du Play Store. Je nommerais Tiny Wings, Dragon Fly, Mega Jump ou encore le très très Fameux Ski safari.

Des jeux en 2 Dimensions, exclusifs aux Smartphones, dont le Game Play est basé sur une seule action (courir, sauter, amortir un saut…) qu’il faut calibrer en fonction de différents facteurs (le relief du terrain, le temps…). L’utilisation d’un seul doigt pour jouer s’avère très rapidement des plus fun et des plus adapté sur mobile. La raison a un design graphique et sonore très travaillé, un Game Play aux petits oignons qui allie simplicité et originalité.

Tout autant de facteurs qui ont bien été compris par les petites équipes de développeurs, souvent indépendants, à l’origine de ces petits chefs d’œuvres vidéo ludique. Des créatifs qui savent distiller les besoins du joueur mobile et les transformer en grand succès.

Pour finir, je vous laisse avec le coup de cœur de la rédaction : Ski Safari, un excellent jeu (top 25 de l’Apple store) qui rassemble des centaines de millier de personnes  chaque jour sur le Game Center et dont les performances de « scoring » de chacun sont récemment uploader en vidéo sur youtube.


10 comments Add a commentsex toys

 
  1. Jeux virtuel 3d

    Analyse super intéressante :)


  2. Caroline Henzel (@KaroNzl)

    Super sujet ! On parle beaucoup de jeux mobiles mais on oublie souvent de préciser que ce phénomène est vraiment tout jeune car nos parties de Snake remontent à seulement une dizaine d’années. Il est intéressant de voir le jeu vidéo s’adapter (ou pas) à ce support, tant au niveau de l’ergonomie, la jouabilité mais aussi dans le scénario. Mais vous avez raison, il est dommage que de grands studios se contentent d’un copier-coller alors que l’expérience vidéo-ludique pourrait être approfondie. Peut-être que les créateurs sont encore trop frileux ? Ou ils ne sont pas prêt à exploiter le support comme une extension du jeu ?
    C’est pourquoi je suis heureuse de prendre part à cette aventure du jeu mobile et en faire mon quotidien !


    • Gamorlive

      Hello Caroline ! Heureux de rencontrer une jeune gameuse qui semble avoir été atteint par le courant de la #gamification lors de ses dernière années d’études (et c’est pas un reproche, moi aussi, j’en ai même fait mon sujet de mémoire ;) ).

      Pour ce qui est de la frilosité des grands studios, je pense seulement qu’il y a un manque de prise de risque. Et au fond, une grosse License transposée sur Smartphone, trouvera quoiqu’il arrive son public. Même moi, qui suis un fan du jeu Worms Armageddon sur PC, je viens de le télécharger sur mon ipod touch alors que je suis pas franchement certain qu’il soit super jouable sur ce support.

      Bref, as tu testé Gamorlive sur ton Smartphone?


      • Caroline Henzel (@KaroNzl)

        Hé oui, la gamification a aussi contaminé mon mémoire de fin d’études, pour le plus grand plaisir des mes professeurs :)

        Haa Worms Armageddon, grand classique ! Je pense que ce titre est plus ou moins facile à adapter mais jouer sur un iPod Touch me perturbe. As-tu beaucoup de jeu sur cet iPod ? Comment rendent-ils ?

        Oui j’ai téléchargé Gamorlive sur mon Sony Arc S mais pas moyen de trouver quelqu’un a affronter dans les alentours de Roubaix. Idem sur l’appli Facebook :s Comment trouver des challengers ?
        En tout cas, un concept très bien pensé que je vais suivre de très près ! Beau travail ;)


        • Gamorlive

          Sur cet Ipod, finalement très peu de jeux mais quelques petites perles quand même : Ski Safari (de la bombe), Winter game et quelques autres. ça occupe.

          Pour ce qui est de Gamorlive. effectivement, il y a encore peut de joueur (car toujours en phase de Beta). Mais ça va vite changer, j’hésiterais pas à te prévenir. C’est quoi ton pseudo dans Gamorlive?


          • Caroline Henzel (@KaroNzl)

            Oui, mais je vais surveiller ça de près ne t’en fais pas. Mon pseudo : KaroNzl
            ;)


Add a Comment





reset all fields


− trois = 6